Carnet érotique, Edgar Degas


Texte de Norbert Wolf
Éditions du Chêne


Partie prenante du mouvement impressionniste, Edgar Degas s’en détache par sa volonté de faire apparaître sa découverte, “le clair-obscur social”, selon le mot de son contemporain le critique et écrivain Edmond Duranty, qui met en scène avec peu ou prou de vérisme les conditions de son époque. Parmi elles, le corps féminin est une véritable obsession pour l’artiste. Ce n’est plus une anatomie type, idéalisée, mais l’objet paré ou usé par la rudesse de l’épreuve quotidienne de ce XIXe siècle industrieux, largement marqué par les antagonismes entre bourgeois et prolétaires, qu’il dépeint. La prostituée est donc le principal protagoniste de la série de 40 dessins et pastels que l’on retrouve dans ce Carnet érotique, réalisés avec l’affirmation superbement expressive du trait et de la couleur qui en fait l’un des plus grands.

Acheter avec notre partenaire Amazon
 Retour     |      Haut de page