Mexica. Des dons et des dieux au Templo Mayor.

Mexica. Des dons et des dieux au Templo Mayor. : Tina Modotti, Faucille, cartouchière et épi de maïs, 1927, Collection et archives de la Fundación Televisa, México.    Mexica. Des dons et des dieux au Templo Mayor. : Codex Borbonicus, fin xve-début xvie siècle, papier d’écorce plié en accordéon, 0,39 x 14m, Paris, Bibliothèque de l’Assemblée nationale.    Mexica. Des dons et des dieux au Templo Mayor. :   


L'exposition


Sur les manuscrits de quelques rares codex préhispaniques, tels le Borgia ou le Borbonicus (exceptionnellement prêté au musée du Quai Branly) miraculeusement sauvés de la destruction après la conquête, on voit le sang de victimes sacrifiées aux dieux prendre la forme d’un flux rouge contrôlé, rehaussé de jade et de motifs floraux, qui s’en va pénétrer la bouche de Tonatiuh, l’entité solaire des peuples nahuas. Aliment divin, censé nourrir le soleil pour perpétuer son mouvement cyclique, redonner des forces à tous les autres dieux et empêcher la fin du monde, ce sang qui ne tache pas fait don d’un fluide vital à l’univers fragile, en équilibre instable entre l’anécoumène cosmique et l’écoumène terrestre.

Par Emmanuel Daydé.

Quand


03/04/2024 - 08/09/2024
 Retour     |      Haut de page