Hervé Di Rosa. Ses sources, ses démons

Hervé Di Rosa. Ses sources, ses démons : Hervé Di Rosa, Autour du monde, 1994, laque glycérophtalique sur panneaux de bois marine, collection de l’artiste © photo Pierre Schwartz © ADAGP, Paris, 2022    Hervé Di Rosa. Ses sources, ses démons : Hervé Di Rosa, Le Vase idolâtre, 2022, sanguine sur papier, collection de l’artiste © Musée de Valence, photo Cédric Prat - studio L’Œil écoute © ADAGP, Paris, 2022    Hervé Di Rosa. Ses sources, ses démons : Hervé Di Rosa, La Collégienne des beaux quartiers, 2004, bois et bronze, courtoisie Galerie Louis Carré & Cie, Paris © courtoisie Galerie Louis Carré & Cie, Paris © ADAGP, Paris, 2022    Hervé Di Rosa. Ses sources, ses démons : Hubert Robert, Le Dessinateur du vase Borghèse, vers 1775, sanguine sur papier, Musée de Valence © Musée de Valence   


L'exposition


Plus de 200 œuvres d’Hervé di Rosa sont très judicieusement réparties dans l’ensemble des salles (4 000 m2 !) du musée de Valence. Peintures, sculptures, dessins, céramiques et même dessins animés, tout renvoie a? la démarche ouverte et plurielle d’un artiste généreux, truculent et planétaire.
À Valence, pas si loin de « son » musée de Sète – le MIAM –, Hervé di Rosa dialogue librement avec les millénaires et les lointains du monde, et de la préhistoire à l’art contemporain, avec même un regard attendri sur quelques ruines conservées çà et là… Des confrontations d’œuvres souvent inédites, très récentes voire créées in situ, avec des face-a?-face savoureux, transgressifs et riches d’humour dévastateur, viennent enrichir la lecture des collections et renouveler joliment le regard sur la carrière de l’artiste.

Extrait de l’article de Christian Noorbergen, publié dans le N°101 de la revue Art Absolument.

Quand


27/03/2022 - 28/08/2022
 Retour     |      Haut de page