Amour, guerre et beauté : des ducs de Bourgogne aux Habsbourg

Amour, guerre et beauté : des ducs de Bourgogne aux Habsbourg : Willem Geets (1838-1919) - de?tail Spectable de marionnettes a? la cour de Marguerite d’Autriche 1892 Mechelen © Museum Hof van Busleyden, Mechelen – foto : Dries Van den Brande    Amour, guerre et beauté : des ducs de Bourgogne aux Habsbourg : Louis Boulanger (1806-1867) Assassinat de Louis d’Orle?ans par le duc de Bourgogne 1833 Troyes, muse?e des Beaux-Arts et d’Arche?ologie © Ville de Troyes, Carole Bell    Amour, guerre et beauté : des ducs de Bourgogne aux Habsbourg : Louis Ricquier (1792-1884) Quentin Durward, Louis XI et Isabelle de Croye 1844 Bourg-en-Bresse © Muse?e du monaste?re royal de Brou    Amour, guerre et beauté : des ducs de Bourgogne aux Habsbourg : Anton Petter (1791-1858) Rencontre de Maximilien Ier de Habsbourg a? Gand en 1477 1813-1814 Graz © Neue Galerie Graz Universalmuseum Joanneum, Austria, N. Lackner UMJ   


L'exposition


Plaie ou baume selon le point de vue adopté, l’histoire du Duché de Bourgogne sert d’ancrage historique à la monarchie parlementaire belge ; relation internationale fondamentale démontrée par le Monastère de Brou en trente-six toiles.

Pas seulement lignagère, la filiation Belgique-Bourgogne que revendique le jeune royaume né en 1830 assure, aussi, la fondation d’un sentiment patriotique, cimentant l’épopée nationale d’un territoire linguistique épars. Or, la complète réussite de cette entreprise se lit à travers le succès persistant des thèmes bourguignons dans les nomenclatures des Salons de Bruxelles, Anvers et même Paris qui y déclinent grande et petite Histoires. La scène de commande pour osmose publique et celle destinée au particulier, flattant sa légèreté, s’y complètent et assurent la part belle à cette peinture de chroniques.



Extrait de l'article de Vincent Quéau publié dans le numéro 100 de la revue Art Absolument, parution le 18 mars 2022.

Quand


26/03/2022 - 26/06/2022
 Retour     |      Haut de page