Isabelle Lévenez

1970 (Nantes) / 2020
Vit à : Aubervilliers
Travaille à : Aubervilliers
Site de l'artiste
Galerie de l'artiste

POUR ISABELLE LÉVÉNEZ
(1970-2020)

Je me souviens la première fois… C’était en 1996 au Crédac, à Ivry, lors d’une exposition collective. Une vidéo impressionnante, celle d’un aveugle qui arpentait le champ de l’image, immaculée, projetée grand format sur un mur… Je me souviens de notre rencontre, immédiatement saisi par ce qui la motivait au plus profond d’elle-même, en quête d’identité, littéralement partagée entre le je et cet autre qui habite en chacun de nous… Je me souviens de sa première exposition personnelle l’année suivante à la Box, à Bourges, invité par elle à rédiger le texte de son catalogue, et de notre visite éblouie à la cathédrale Saint-Étienne… Je me souviens de la polémique suscitée dans la presse par sa présentation au Centre national de la photographie, alors installé rue Berryer, d’une vidéo d’une extrême sensualité érotique… Je me souviens de toutes ces phrases, maladroitement écrites de la main gauche, d’une violence verbale doublée d’une troublante force poétique, qui ne laissaient jamais indemne le regard… Je me souviens de tous ces moments partagés en montages d’expositions, en discussions passionnées, en conversations publiques, en filmages télévisuels, et de la présence tout à la fois impérative et fragile qui émanait de son individu… Je me souviens du jour où je lui ai simplement dit mon trouble à la prise de conscience de cette dualité qui était sienne entre I.L. et ELLE, prétexte notamment par la suite à une importante installation chargée en émotion… Je me souviens l’avoir revue encore tout récemment, radieuse, à croire qu’elle allait rebondir de nouveau, comme elle l’a fait souvent au fil de son histoire, pour finalement et définitivement se noyer dans le silence…
Philippe Piguet



« La vidéo me permet de travailler simultanément le mouvement, le temps, l’espace et le son, ce que je ne pouvais pas faire en peinture. De plus, comme je cherchais à travailler sur le mode du palimpseste en réalisant toutes sortes de superpositions, en accumulant trames et couches les unes sur les autres afin de montrer le processus se mettre en place, voire pouvoir l’effacer et revenir dessus, la vidéo s’avéra être l’outil le plus approprié à ce type de démarche. C’était vraiment la matière vidéo qui m’intéressait et cette chose unique qu’elle offre de pouvoir restituer la présence d’une personne par l’image, de se retrouver face à elle en son absence physique. »







Ses vidéos


Isabelle Lévenez

Artiste : Isabelle Lévenez
Titre : Arc en ciel
Réalisation : Isabelle Lévenez
Durée : 3.18 mn
Année : 2004

Voir 








 Retour     |      Haut de page