Pour recevoir nos informations, inscrivez-vous à notre newsletter

Actuellement chez votre libraire et votre Marchand de journaux




Artiste à la Une

François Rouan
Eminemment plastique, l’art de François Rouan est le reflet d’une ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Jean-François Millet
"Connaissance intuitive par les gouffres, son art de l'espace infini ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Ai Weiwei
« Suis-je un artiste ? » s’interroge Ai Weiwei. « La ...

En savoir plus

Artiste à la Une

César
Si, au seul nom de César, surgit l’image d’une compression, ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Pascal Convert
« La situation de l’art contemporain est difficile. La manière ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Melvin Way
Avec l'exposition des œuvres des 14 nominés du Prix ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Tahar Ben Jelloun
J’imagine que vous continuez d’écrire en parallèle de cette relativement ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Philippe Chancel
En poussant les portes de la Corée du Nord, Philippe ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Nicolas Régnier
Alors, du Caravage on aimera retrouver en Régnier la lumière ...

En savoir plus

Exposition à la une

Outsider Art -Art Brut -
26/10/2017 - 02/12/2017
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Anselme Boix-Vives
25/11/2017 - 11/03/2018
( Chambéry)

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Malick Sidibé, Mali Twist
20/10/2017 - 25/02/2018
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Afrique d'Aujourd'hui
14/10/2017 - 14/01/2018
( Bourg-en-Bresse)

En savoir plus

Exposition à la une

César. La rétrospective
13/12/2017 - 26/03/2018
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

YAZID OULAB. L'Espace de la pensée
15/12/2017 - 27/01/2018
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Vidéo à la une

Visite d'atelier - Philippe Cognée
Artiste : Philippe Cognée
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Durée : 4,06 ...

En savoir plus

Vidéo à la une

La révélation du geste
Artiste : Najia Mehadji
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Lieu : ...

En savoir plus

Produit à la une

Palettes, l’intégrale
Une collection de 50 films pour redécouvrir et comprendre 50 ...

En savoir plus

Produit à la une

Offre Découverte 6 mois
Offre découverte : pour 6 mois d'abonnement, soit 3 numéros ...

En savoir plus

Produit à la une

Tel Aviv IC
De Philippe Cognée. 2013, linogravure originale sur vélin d’Arches 270 gr., ...

En savoir plus

Produit à la une

Étude pour Extases (Marie de l’Incarnation)
De Ernest Pignon-Ernest. 2013, lithographie sur vélin d'Arches 270 gr. ...

En savoir plus

Produit à la une

Blue drips
De JonOne 2014, lithographie sur papier BFK Rives 270 gr. Deux versions ...

En savoir plus

Produit à la une

Seven Clouds
de Mark Brusse Seven Clouds. 2014, lithographie originale sur papier Hanemühle 300 g, ...

En savoir plus

Produit à la une

Autoportrait ancien 2015
De Carole Benzaken 2015, lithographie sur papier BFK Rives 270 gr. Dimensions ...

En savoir plus

Produit à la une

Christian Lapie / Les Métamorphes
Christian Lapie / Les Métamorphes Éditions Art Absolument // 208 pages // ...

En savoir plus

Produit à la une

Sans titre
De Ayman Baalbaki. 2017,lithographie sur papier BFK Rives 270 gr ...

En savoir plus

Actualités à la une

Ouverture de l'Espace Art Absolument le 14 septembre 2017
Nous sommes heureux de vous annoncer l'ouverture de notre Espace ...

En savoir plus

Giacometti

Giacometti

   Prix :    
   normal   18.00 €


Ajouter au panier

Pierre Schneider
Éditions Hazan


Ce texte – augmenté d’une préface de l’auteur – est extrait de l’ouvrage Petite histoire de l’infini en peinture, publié en 2002, dans lequel Pierre Schneider « esquissait la naissance et les fortunes d’un espace pictural » qu’il nomme «le fond abyssal ». Dans le premier chapitre, l’auteur décrit cette dernière notion et “hiérarchise” les sens puisque le goût, le toucher, l’odorat et l’ouïe agissent à des distances relatives. La vue, en revanche, permet à l’homme de se confronter au lointain. Tout au long de son parcours artistique, Giacometti a été déchiré entre ce qu’il voyait et ce que ses mains restituaient de sa vision. Il disait d’ailleurs à la fin de sa vie : « Il y a toujours un conflit entre l’oeil et le reste.» Lorsqu’il était jeune, pourtant, il pratiquait indifféremment la peinture – qui privilégie la vue – et la sculpture – qui privilégie le toucher. Mais très vite, Giacometti « perd de vue» les objets, les personnes. La réussite des premiers portraits, de son père et de sa mère, disparaît, faisant place à un certain refus de la ressemblance. Il se livre alors à un exercice tactile afin de ne pas s’en remettre à la vue. Il n’abandonnera jamais. Il résume en quelque sorte sa démarche en 1959 : « […] Je sais qu’il m’est tout à fait impossible de modeler, peindre ou dessiner une tête, par exemple, telle que je la vois et pourtant c’est la seule chose que j’essaie de faire. Tout ce que je pourrai faire ne sera jamais qu’une pâle image de ce que je vois… » La découverte de la profondeur en 1945 fait qu’Alberto Giacometti n’a plus la même vision photographique des choses. Il n’aura alors de cesse de vouloir résoudre cette tension entre son oeil et sa main. En cela, L’homme qui chavire peut être l’autoportrait le plus « fidèle» de l’artiste : la révélation de la profondeur provoque le vertige et le confronte à un abysse. En poursuivant cet objectif, Giacometti a réussi à livrer dans son oeuvre “la disproportion absolue”, celle de l’homme que décrivait Pascal dans ses Pensées.

Aurélie Portet

Artiste(s)

- Alberto Giacometti