Pour recevoir nos informations, inscrivez-vous

Actuellement chez votre
Marchand de journaux

Maillol


Artiste à la Une

François Jeune
L’essentiel était là : produire une peinture dont l’avènement ne ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Léonard De Vinci
C’est sans doute par l’addition de ses champs d’investigation que ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Adrian Henri
Étudiant de Richard Hamilton aux débuts des années 1950, Adrian ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Michael Ziegler
Si certains dessins résultent de ses propres expériences et souvenirs ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Franz Hals
S’il commence par peindre un Banquet dans le parc (aujourd’hui ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Vilhelm Hammershøi
Cet enfermement en un Nord intérieur, Hammershøi l’emprunte à la ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Christian Sorg
"Adolescent, je possédais des moulages des Vénus de Brassempouy, Willendorf ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Loïc Le Groumellec
"La question de la surface, c’est l’essentiel pour moi. Tout ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Jacqueline de Jong
"J’aime à dire que je travaille sur des faits divers. ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Makouvia Kokou Ferdinand
"Sculpteur, oui, mais artiste avant tout. Mon travail n’est pas ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Nathalie Deshairs
Se rappelant avec George Sand que « nous sommes corps ...

En savoir plus

Exposition à la une

FRAME Basel 2019
08/06/2019 - 18/06/2019
(Basel Suisse)

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

C'est Beyrouth
28/03/2019 - 28/07/2019
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Michael Ziegler – Réminiscences
15/05/2019 - 22/06/2019
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Préhistoire, une énigme moderne
08/05/2019 - 16/11/2019
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Vidéo à la une

Visite d'atelier - Philippe Cognée
Artiste : Philippe Cognée
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Durée : 4,06 ...

En savoir plus

Vidéo à la une

La révélation du geste
Artiste : Najia Mehadji
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Lieu : ...

En savoir plus

Produit à la une

Offre Découverte 6 mois
Offre découverte : pour 6 mois d'abonnement, soit 3 numéros ...

En savoir plus

Produit à la une

Tel Aviv IC
De Philippe Cognée. 2013, linogravure originale sur vélin d’Arches 270 gr., ...

En savoir plus

Produit à la une

Sans titre
De Ayman Baalbaki. 2017,lithographie sur papier BFK Rives 270 gr ...

En savoir plus

Produit à la une

Franta - Au plus près / Close up
Franta - Au plus près / Close up Éditions Art Absolument ...

En savoir plus

Produit à la une

Christian Lapie / Le Souffle du temps
Christian Lapie / Le Souffle du temps Éditions Art Absolument ...

En savoir plus

Actualités à la une

Espace Art Absolument
Depuis son ouverture en septembre 2017 dans le 13e arrondissement ...

En savoir plus

Numéro 21

Numéro 21

   Prix :    
   Normal   10.00 €


Ajouter au panier

Voir l'aperçu du N°21 - Juin 2007

Sommaire

9 Editorial Le Beau dans l'art contemporain - hommage à Thierry Kuntzel 10 Vidéo L'image-tableau chez Thierry Kuntzel Par Raymond Bellour 18 Domaine public Paolo Uccello, peintre Texte de Marcel Schwob 27 Exposition Les bourreaux ont-ils gagné ? Entretien Anselm Kiefer avec Pascal Amel 36 Peinture Frédérique Lucien, un vertige de solutions tremblées Par Eric Suchère 42 Exposition Praxitèle aphrodisiaque Par Emmanuel Daydé 52 Peinture Sculpture Alain Clément, peintre sculpteur Entretien avec Marielle Barascud 58 Découverte Stéphane Dauthuille, peintre de l'Eros 60 Art et Mécénat Le point de vue de Pierre Fleuriot, Président du Directoire de la banque Neuflize OBC 64 Patrimoine Musées de dessins en France Par Bertrand Dumas 72 Région Région Normandie par Antoine Fonsagrive 84 Bibliothèque Esthétique, Littérature et Beaux-arts 88 Evènements Choix de manifestations artistiques nationales

Editorial

Le beau dans l'art contemporain (hommage à Thierry Kuntzel)

Le vidéaste Thierry Kuntzel vient de décéder à un âge prématuré. Avec lui, disparaît un pan de beauté à venir, un pan de cette beauté dont il aurait pu nous faire bénéficier s'il avait vécu les années qui lui étaient - en principe - imparties. Restent ses oeuvres qui nous dispensent cette vérité de la contemplation régulièrement décriée dans l'art contemporain et pourtant si précieuse pour tout un chacun , car la beauté - chez Mark Rothko, Yves Klein, Aurélie Nemours, Simon Hantaï, Bill Viola, Anish Kapoor, James Turrell, Rebecca Horn, Jean-Baptiste Huynh, Ange Leccia... pour ne citer que quelques noms parmi ceux auxquels nous songeons - n'est pas seulement plénitude de l'esprit et des sens, elle nous confronte également à notre propre fugacité : toute contemplation est dépouillement de l'ego et épreuve de la grande durée : tension entre la conscience que nous avons de la relativité de toute vie individuelle et ouverture sur ce qui est plus intense et plus vaste que nous-mêmes : une expérience des limites - un "absolu".

C'est dire que cette expérience, aussi nécessaire sans doute que l'oxygène aux poumons, ne peut être à la mode ou démodée : elle est l'un des invariants de l'être - et en tant que tel demeure l'un des possibles de l'art que quelques artistes, sans doute plus sensibles que d'autres au scandale de l'existence du mal et de la souffrance ici-bas, décident de créer. Les oeuvres d'art ne sont pas uniquement liés au constant renouvellement de styles et de formes reflétant l'époque d'où elles sont issues, elles naissent également du souci de consciences singulières régies par une éthique de la bonté : elles sont aussi un "vaccin" que crée l'artiste pour lui-même et pour autrui.

Pascal Amel et Teddy Tibi



PS : Une fois n'est pas coutume nous nous faisons l'écho d'une pétition de principe L'art c'est la vie qui circule depuis quelques semaines parmi les artistes (dont plusieurs - pas des moindres - ont fait l'objet d'un dossier dans l'un de nos numéros). Ces derniers estiment que trop d'institutions publiques (Centre Georges-Pompidou, CulturesFrance, FRAC, etc.) imposent une esthétique unique, quasi-officielle - en l'occurrence la conceptuelle post-duchampienne - et paraissent "obsédées par l'art tendance, les accrochages big-bang, et l'art spectacle". Rappelons que, pour nous, si la "scène française" existe, comme nous avons pu le voir dans La force de l'art ou comme l'induit le projet Monumenta (un artiste + le Grand Palais), elle ne peut être que plurielle, diverse, ouverte (toutes générations, styles, médiums, origines représentés). C'est ce qui a fait du Paris de l'entre-deux guerres la capitale artistique que l'on sait , et ce qui, sans nul doute, fera d'elle un nouveau pôle culturel international incontournable. Le débat est ouvert. Nous y reviendrons dans notre prochain numéro.