Jean Cocteau, Pablo Picasso : Correspondance (1915-1963)

   Prix :    
   normal   35.00 €

Chronique Pages d’art de Pascal Bonafoux paru dans le numéro 84 de juillet / août 2018 (extrait)

Jean Cocteau, Pablo Picasso : Correspondance (1915-1963) – Édition de Pierre Caizergues et Ioannis Kontaxopoulos. Gallimard / Musée national Picasso-Paris – 35 €

Cocteau et Picasso,
dialogues de l’admiration et du respect


Quarante-neuf ans d’une amitié comparable à aucune autre. Celle, fabuleuse, de Cocteau et Picasso. Dans l’introduction – nécessaire et scrupuleuse – qu’ils donnent à leur correspondance, Pierre Caizergues et Ioannis Kontaxopoulos distinguent trois temps de leur relation. Le premier, de 1915 à 1926, sous le signe de l’enthousiasme et de la complicité. Entre 1927 et 1949, ils se tiennent à distance l’un de l’autre. Enfin, de 1950 à 1963, à leurs yeux, c’est à la seule obstination de Jean Cocteau que cette amitié perdure. Amitié qui n’est peut-être plus qu’un leurre…
Le « Cher Monsieur Picasso » de l’une des toutes premières lettres datée du 5 juillet 1915 cède vite la place à un moins protocolaire « Mon cher Picasso ». Lequel est accompagné du vouvoiement d’un jeune homme de vingt-six ans qui s’adresse à un homme qui en a huit de plus. Si Cocteau a appris deux ans plus tôt, grâce aux Ballets russes de Diaghilev et par Le Sacre du printemps de Stravinsky, « cette insulte aux habitudes sans quoi l’art stagne et reste un jeu », il est hors de question de remettre en cause les règles d’un savoir-vivre qui est encore celui du XIXe siècle. (...)

  Ajouter au panier
 Retour     |      Haut de page