Histoire de Tel Quel

   Prix :    
   normal   29.00 €

En mars 1960 paraît aux Éditions du Seuil le premier numéro d'une revue trimestrielle, Tel Quel. Pendant plus de deux décennies, elle sera la principale revue de l'avant-garde littéraire et théorique, au long d'une histoire qui reste marquée par une longue série de manifestes radicaux, de débats houleux, de contre-attaques et de changements de caps âprement discutés. Elle sera également jalonnée d'exclusions et de démissions retentissantes. Dès 1963, la revue s'enrichit d'une collection de livres avec trois parutions simultanées : un Philippe Sollers, un Denis Roche et La première Éducation sentimentale de Flaubert. À travers Tel Quel, toute l'histoire intellectuelle récente apparaît avec ses lignes de force et ses zones de fracture : nouveau roman, nouvelle critique, nouvelle philosophie ; linguistique et psychanalyse ; structuralisme et maoïsme. C'est ainsi que, parmi ceux qui figurèrent au comité de rédaction de la revue, on peut citer : Philippe Sollers, Jean-Edern Hallier, Jean-René Huguenin, Jean Ricardou, Jean Thibaudeau, Michel Deguy, Marcelin Pleynet, Denis Roche, Jean-Louis Baudry, Jean Pierre Faye, Jacqueline Risset, Julia Kristeva. Et, parmi ceux qui collaborèrent à Tel Quel : Francis Ponge, Roland Barthes, Michel Foucault, Jacques Derrida aussi bien qu'Umberto Eco ou Gérard Genette, Pierre Boulez ou JeanLuc Godard, Bernard-Henri Lévy ou Pierre Guyotat.
Jamais, depuis le surréalisme, une avant-garde littéraire n'avait à ce point rêvé d'une révolution qui serait à la fois poétique, théorique et politique. Durant ces vingt-deux années d'agitation - Tel Quel disparaît en 1982, avec sa quatre-vingt quatorzième livraison - ce mouvement si controversé n'aura cessé de poser une question toujours d'actualité : celle des pouvoirs subversifs de la pensée et de la littérature.

Philippe Forest
Histoire de Tel Quel
Ed. Seuil

  Ajouter au panier
 Retour     |      Haut de page