Judit Reigl

   Prix :    
   normal   28.00 €

Après avoir suivi les cours de l’Académie
des Beaux-Arts de Budapest de 1941 à 1945 et séjournée un temps en Italie,
Judit Reigl (né en 1923 à Kapuvar, Hongrie) quitte définitivement la Hongrie,
alors sous le joug stalinien, pour la France en 1950.

À la recherche d’un « automatisme
total à la fois psychique et physique », Reigl entreprend, à partir de
1953, la réalisation d’une œuvre picturale abstraite marquée par une intense
gestualité et construite par séries.

Elle peint alors des images oniriques qui
attirent très vite l’attention d’André Breton. « Tout mon corps participe
au travail, à la mesure des bras grands ouverts. C’est avec des gestes que
j’écris dans l’espace donné, des pulsations, des pulsions. » De la même
manière que les peintures, les titres s’épanouissent dans un surgissement.

« À partir de 1966, cette même
écriture (abstraite) se métamorphose indépendamment de [sa] volonté, plutôt
contre celle-ci, en forme de plus en plus anthropomorphe, en torse
humain. »

Judit Reigl / Le déroulement de la peinture
Édition Fage
Par : Jean-Paul Ameline, Blandine Chavanne, Collectif, Alice Fleury, de Alison Greene Lima, Guitemie Maldonado, Judit Reigl



  Ajouter au panier
 Retour     |      Haut de page