Pour recevoir nos informations, inscrivez-vous à notre newsletter

Actuellement chez votre libraire et votre Marchand de journaux




Artiste à la Une

Paul Cézanne
Au-delà de l’impressionnisme, mouvement auquel il participa, c’est dans la ...

En savoir plus

Artiste à la Une

David Hockney
David Hockney est à l’Occident ce que sont Hokusaï et ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Elsa Sahal
"Les sculpteurs que j’ai eus comme professeurs aux Beaux-Arts m’ont ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Guy Oberson
"Si les petits formats sont souvent issus de la mémoire ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Ismaïl Bahri
Ismaïl Bahri est à la fois artiste et chercheur, au ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Philip Guston
Dernier-né de l’expressionnisme abstrait, cet ami d’enfance de Pollock apporte ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Zad Moultaka
Bien souvent, ce sont des immersions visuelles et sonores ...

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Kiefer – Rodin. Cathédrales
14/03/2017 - 22/10/2017
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

L'Afrique des routes
31/01/2017 - 12/11/2017
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Le Baiser, de Rodin à nos jours
08/04/2017 - 17/09/2017
(Calais )

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

5e Prix Talents Contemporains
29/04/2017 - 06/09/2017
(Wattwiller)

En savoir plus

Exposition à la une

Vivantes natures
22/05/2017 - 05/11/2017
(Biron)

En savoir plus

Exposition à la une

Francis Bacon / Bruce Nauman. Face à face
01/07/2017 - 05/11/2017
(Montpellier)

En savoir plus

Vidéo à la une

Visite d'atelier - Philippe Cognée
Artiste : Philippe Cognée
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Durée : 4,06 ...

En savoir plus

Vidéo à la une

La révélation du geste
Artiste : Najia Mehadji
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Lieu : ...

En savoir plus

Vidéo à la une

Patrice Valota - Blooms and Vanity Wax Paintings
Artiste : Patrice Valota
Réalisateur : Jennifer Lund et Christian ...

En savoir plus

Vidéo à la une

Ernest Breleur
Artiste : Ernest Breleur
Réalisateur : Vianney Sotes
texte : Dominique ...

En savoir plus

Produit à la une

Palettes, l’intégrale
Une collection de 50 films pour redécouvrir et comprendre 50 ...

En savoir plus

Produit à la une

Offre Découverte 6 mois
Offre découverte : pour 6 mois d'abonnement, soit 3 numéros ...

En savoir plus

Produit à la une

Tel Aviv IC
De Philippe Cognée. 2013, linogravure originale sur vélin d’Arches 270 gr., ...

En savoir plus

Produit à la une

Étude pour Extases (Marie de l’Incarnation)
De Ernest Pignon-Ernest. 2013, lithographie sur vélin d'Arches 270 gr. ...

En savoir plus

Produit à la une

Blue drips
De JonOne 2014, lithographie sur papier BFK Rives 270 gr. Deux versions ...

En savoir plus

Produit à la une

Seven Clouds
de Mark Brusse Seven Clouds. 2014, lithographie originale sur papier Hanemühle 300 g, ...

En savoir plus

Produit à la une

Autoportrait ancien 2015
De Carole Benzaken 2015, lithographie sur papier BFK Rives 270 gr. Dimensions ...

En savoir plus

Produit à la une

Étude pour Extases (Catherine de Sienne)
De Ernest Pignon-Ernest. 2015, impression numérique pigmentaire sur papier pur ...

En savoir plus

Produit à la une

Christian Lapie / Les Métamorphes
Christian Lapie / Les Métamorphes Éditions Art Absolument // 208 pages // ...

En savoir plus

Produit à la une

Numéro 76
Numéro 76 Mars/Avril 2017

En savoir plus

Produit à la une

Sans titre
De Ayman Baalbaki. 2017,lithographie sur papier BFK Rives 270 gr ...

En savoir plus

Actualités à la une

Zad Moultaka représente le Liban à la Biennale de Venise en 2017
Pour la 57e édition de la Biennale de Venise, l’artiste ...

En savoir plus

Egon Schiele, l’amour et la mort

Egon Schiele, l’amour et la mort



Acheter avec notre partenaire Amazon

Jane Kallir
Éditions Gallimard


À l’occasion d’une rétrospective exceptionnelle de l’oeuvre d’Egon Schiele au Van Gogh Museum d’Amsterdam, Jane Kallir, spécialiste de l’artiste autrichien, propose un nouvel ouvrage qui retrace la vie de la figure singulière qui bouleversa l’art viennois. Dessins, aquarelles et peintures s’agencent au coeur d’un récit bibliographique avisé, qui nous plonge dans l’univers fascinant et sensuel de Schiele. L’amour et la mort : la clarté du titre ne trompe pas, elle met un point d’honneur au thème qui hante douloureusement la création de Schiele. Mais sa simplicité est, quant à elle, loin d’être négligeable : les deux termes antagonistes et pourtant étroitement liés ne sont que l’expression de l’ambivalence qui travaille l’existence humaine. De son entrée à l’Académie des Beaux-arts de Vienne jusqu’à sa mort prématurée – il disparaît à l’âge de 28 ans – Schiele évolue dans les méandres d’un art expressionniste qui puise ses racines au sein d’une individualité en quête désespérée de sens. Fortement influencé par l’art du Klimtgruppe qui se dégagea de la Sécession de Vienne, le jeune artiste se forge une création individuelle sur les traces de la technique ornementale mais également du symbolisme exploité par Klimt. Schiele se réapproprie ainsi de manière innovante la dimension allégorique mise en lumière par la représentation de Klimt. L’expressionnisme qui marque peu à peu ses oeuvres, devient l’instrument idéal pour développer l’obscurité angoissante d’un monde animé d’une sensualité menaçante. Préoccupé par l’expression de l’essence de l’existence, et immergé tout à la fois dans une introspection individuelle, le jeune peintre marque sa création dans la tension permanente des rapports violents qui lient l’Éros au Thanatos. Des portraits tourmentés aux paysages chaotiques, pèse le souffle de la mort, irrémédiable. Le corps nu ou à demi-nu hante la représentation, se déforme, se métamorphose, sous l’impulsion d’une torsion obsédante. L’angoisse sexuelle qu’exhale l’oeuvre invoque le sensuel exalté dans sa dimension la plus inquiétante. Les nombreux autoportraits dévoilent une figure tantôt séduisante, tantôt monstrueuse. Le parcours raisonné et pertinent à travers l’oeuvre fascinante nous emporte dans un voyage au coeur du néant. Au fil de l’aléatoire des facettes d’un personnage idéalisé, mystifié, aliéné, torturé, se dessine une chute effrénée vers l’abîme, nourrie par la quête éperdue d’identité. Seul le mysticisme qu’il accorda à son art aura raison du tragique de sa destinée : « L’art ne peut être moderne ; l’art est primordialement éternel ».

Elsa Assoun