Pour recevoir nos informations, inscrivez-vous à notre newsletter

Actuellement chez votre libraire et votre Marchand de journaux




Artiste à la Une

Miguel Chevalier
« Depuis vingt-cinq ans, je développe une œuvre utilisant les ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Claude Monet
Avec Manet, Pisarro ou encore Cezanne, il est l'un des ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Abdallah Benanteur
Dans le célèbre roman de l’an mil Le Dit du ...

En savoir plus

Artiste à la Une

ORLAN
"Le corps est politique, ce qui ressort de la sphère ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Nicolas Schöffer
Nicolas Schöffer était moderne, même visionnaire. Certes, son travail nous ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Renaud Auguste-Dormeuil
"À considérer le sens de votre démarche, il apparaît que ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Lubaina Himid
Les figures et les motifs de Lubaina Himid sont des ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Antonio Recalcati
Dans les métropoles du futur, qu’elles soient à Milan, Paris, ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Marc Devade
Membre du groupe Supports/Surfaces – dont la courte existence, depuis ...

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

AFRIQUES Artistes d'hier et d'aujourd'hui
21/01/2018 - 06/06/2018
(Le François )

En savoir plus

Exposition à la une

Cobra - La couleur spontanée
10/03/2018 - 10/06/2018
(Le Mans Cedex 9)

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Corot - Le peintre et ses modèles
08/02/2018 - 08/07/2018
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Jules Adler - Peintre sous la IIIe République
03/03/2018 - 21/05/2018
(Évian-les-Bains)

En savoir plus

Exposition à la une

Gaelle Chotard - Ce qui me traverse
20/03/2018 - 16/06/2018
(Paris)

En savoir plus

Vidéo à la une

Visite d'atelier - Philippe Cognée
Artiste : Philippe Cognée
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Durée : 4,06 ...

En savoir plus

Vidéo à la une

La révélation du geste
Artiste : Najia Mehadji
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Lieu : ...

En savoir plus

Produit à la une

Offre Découverte 6 mois
Offre découverte : pour 6 mois d'abonnement, soit 3 numéros ...

En savoir plus

Produit à la une

Tel Aviv IC
De Philippe Cognée. 2013, linogravure originale sur vélin d’Arches 270 gr., ...

En savoir plus

Produit à la une

Sans titre
De Ayman Baalbaki. 2017,lithographie sur papier BFK Rives 270 gr ...

En savoir plus

Actualités à la une

Bourse Révélations Emerige 2018 – Appel à candidatures
Créée en 2014 par Laurent Dumas, président du groupe éponyme, ...

En savoir plus

Actualités à la une

« 3 dames abattent leur carte »
Rencontre, débat avec Carole Benzaken, Tania Mouraud et Mâkhi Xenakis ...

En savoir plus

Actualités à la une

Drawing Now Art Fair 2018
À l’exemple d’Abdelkader Benchamma, primé lors de l’édition 2015 de ...

En savoir plus

Actualités à la une

Art Paris Art Fair 2018
Pour les vingt ans d’Art Paris Art Fair, François Piron ...

En savoir plus

L’époque des appareils

L’époque des appareils



Acheter avec notre partenaire Amazon

Jean-Louis Déotte
Éditions Lignes & Manifestes


Jean-Louis Déotte propose de développer une philosophie de la culture à partir de Schiller, Benjamin, Lyotard et Rancière entre autres. L’évolution de l’humanité procède des inventions successives d’appareils esthétiques et politiques inédits. Loin d’être réduit à un médium de communication, l’appareil est la médiation entre le corps et la loi; il est «ce qui fait surgir l'imprévisible, l'événement ou l'imagination poétique». En édifiant l’appareil perspectif, Brunelleschi a fait surgir un nouveau mode de la temporalité en rabattant le temps sur l’espace : l’instant comme découpe dans un continuum homogène de temps, l'objectivation de la chose et la “subjectivation” de tout événement ou sujet. Chaque appareil ouvre une temporalité spécifique qui devient celle de son époque. Ainsi, le XVIIIe siècle est déterminé par le musée, le XIXe siècle par la photographie et le XXe siècle par le cinéma. L’horizon de l’ouvrage original de Déotte, c’est l’analyse de notre «ère spectrale» marquée par la production du virtuel et la disparition de masse, des génocides : quel appareil nous délivrera des disparus? Comment éviter le retour incessant des ombres errantes dans une «époque qui ne serait plus celle des ruines mais des cendres sur lesquelles le spectateur-critique peut difficilement enchaîner»? Face à la politique du secret, l’art – qui s’expose à Santiago ou à Buenos Aires – affirme l’existence des hommes et des femmes en incorporant des traces et empreintes. Il s’agit d’un «art de résistance» qui prendrait en compte rituellement ce corps qui n’est ni mort ni vivant, mais fantomal. L’enjeu serait donc de faire surgir en peinture, vidéo ou installation, la trace même de la disparition.

Soko Phay-Vakalis