Pour recevoir nos informations, inscrivez-vous à notre newsletter

Actuellement chez votre libraire et votre Marchand de journaux




Artiste à la Une

Miguel Chevalier
« Depuis vingt-cinq ans, je développe une œuvre utilisant les ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Claude Monet
Avec Manet, Pisarro ou encore Cezanne, il est l'un des ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Abdallah Benanteur
Dans le célèbre roman de l’an mil Le Dit du ...

En savoir plus

Artiste à la Une

ORLAN
"Le corps est politique, ce qui ressort de la sphère ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Nicolas Schöffer
Nicolas Schöffer était moderne, même visionnaire. Certes, son travail nous ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Renaud Auguste-Dormeuil
"À considérer le sens de votre démarche, il apparaît que ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Lubaina Himid
Les figures et les motifs de Lubaina Himid sont des ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Antonio Recalcati
Dans les métropoles du futur, qu’elles soient à Milan, Paris, ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Marc Devade
Membre du groupe Supports/Surfaces – dont la courte existence, depuis ...

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

AFRIQUES Artistes d'hier et d'aujourd'hui
21/01/2018 - 06/06/2018
(Le François )

En savoir plus

Exposition à la une

Cobra - La couleur spontanée
10/03/2018 - 10/06/2018
(Le Mans Cedex 9)

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Corot - Le peintre et ses modèles
08/02/2018 - 08/07/2018
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Jules Adler - Peintre sous la IIIe République
03/03/2018 - 21/05/2018
(Évian-les-Bains)

En savoir plus

Exposition à la une

Gaelle Chotard - Ce qui me traverse
20/03/2018 - 16/06/2018
(Paris)

En savoir plus

Vidéo à la une

Visite d'atelier - Philippe Cognée
Artiste : Philippe Cognée
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Durée : 4,06 ...

En savoir plus

Vidéo à la une

La révélation du geste
Artiste : Najia Mehadji
Réalisateur : Guillaume de Roquemaurel
Lieu : ...

En savoir plus

Produit à la une

Offre Découverte 6 mois
Offre découverte : pour 6 mois d'abonnement, soit 3 numéros ...

En savoir plus

Produit à la une

Tel Aviv IC
De Philippe Cognée. 2013, linogravure originale sur vélin d’Arches 270 gr., ...

En savoir plus

Produit à la une

Sans titre
De Ayman Baalbaki. 2017,lithographie sur papier BFK Rives 270 gr ...

En savoir plus

Actualités à la une

Bourse Révélations Emerige 2018 – Appel à candidatures
Créée en 2014 par Laurent Dumas, président du groupe éponyme, ...

En savoir plus

Actualités à la une

« 3 dames abattent leur carte »
Rencontre, débat avec Carole Benzaken, Tania Mouraud et Mâkhi Xenakis ...

En savoir plus

Actualités à la une

Drawing Now Art Fair 2018
À l’exemple d’Abdelkader Benchamma, primé lors de l’édition 2015 de ...

En savoir plus

Actualités à la une

Art Paris Art Fair 2018
Pour les vingt ans d’Art Paris Art Fair, François Piron ...

En savoir plus

L’art italien et la Metafisica

L’art italien et la Metafisica



Acheter avec notre partenaire Amazon

Éditions Actes Sud / Musée de Grenoble


Où l’on retrouve Giorgio De Chirico et ses étranges personnages en quête d’auteur : mannequins de couturière, statues brisées, gants hors d’échelle, poissons, équerres, choux-fleurs, éléments d’architecture à la Giotto… Un répertoire d’objets esseulés, en attente, qui sédimentent dans des espaces sans assise, comptant un point de fuite par motif. Apollinaire nommera cela de la peinture «métaphysique». Un art nourri de littérature et de philosophie, une peinture à lire, gorgée de citations obscures, d’allégories absconses, de symboliques illisibles. Une peinture à signes donc, mais qui reste muette : d’autant plus forte visuellement que sa signification échappe. Avec son frère Alberto Savinio, l’ancien futuriste Carlo Carrà et Filippo De Pisis, Chirico crée une peinture de l’attente, du doute. Usines, locomotives… les anciens leitmotivs exaltés par le futurisme perdent de leur superbe, s’abîment dans la «mélancolie» d’un mouvement né pendant la guerre, certes, mais dans un hôpital pour malades nerveux. En 1916, Freud vient de publier L’inquiétante étrangeté. Nietzsche, ses mythes et sa Grèce archaïque traînent dans la tête des «métaphysiciens». Ils se proposent, à la suite du philosophe, de réactiver les vieux mythes. De leur rendre leur force, leur inquiétude. Entre avant-garde et archaïsme, ils inventent un vocabulaire nouveau, qui enchantera les surréalistes. Mais dans l’Italie de l’entre-deux-guerres, travailler la mythologie et la «grande tradition nationale», c’est jouer un jeu glissant. À la peinture du doute se mêlent peu à peu les certitudes fascistes. «Retour au métier» de Chirico, «retour à l’ordre», «retour à Giotto» de Carrà dès 1916, «retour à la terre». De nombreux artistes influencés par la Metafisica évoluent vers des croisements étonnants. Mario Sironi passe à la peinture de fresques, plus apte à instruire les masses, sans perdre pour autant son esthétique personnelle. Filippo De Pisis poursuit ses natures mortes lunaires, mais d’étranges slogans viennent s’y greffer (« Alla dolce Patria»). Le mérite de ce livre, publié dans le cadre de l’exposition du musée de Grenoble, est de faire comprendre, à l’aide de courtes études consacrées aux principaux protagonistes, la diversité du mouvement, la richesse de ses lignes de fuite, irréductibles à une histoire de l’art linéaire. On regrette cependant une véritable analyse du rapport entretenu par ces artistes avec le régime mussolinien. Si nombre d’entre eux finissent par peindre «triste», la politique a joué son rôle.

Louis Imbert

Artiste(s)

- Giorgio De Chirico