ST-ART, l'alternative à Strasbourg



Reprise en 2015 par GL Events, la doyenne des foires en région conforte depuis son projet artistique, en affichant ses différences avec les rendez-vous globaux du marché à Bâle, Paris ou Londres. L’ancienne galeriste lyonnaise Patricia Houg, sa directrice artistique, revient sur ce choix et ses déclinaisons pour l’édition 2019.


Tom Laurent : Présente dans l’équipe de ST-ART depuis 2015 et directrice artistique depuis 2016, comment voyez-vous évoluer la foire ??Patricia Houg : Structurellement, nous avons mis en place depuis 2015 certains outils d’évaluation qui faisaient défaut auparavant. Venant moi-même de Lyon, j’ai pu observer la richesse culturelle de Strasbourg, dont je dois avouer que je n’avais pas une bonne connaissance. Nous avons constaté d’emblée que la foire a permis d’y développer une véritable place de marché. À Strasbourg, les galeries sont nombreuses pour une ville de cette taille, et il y existe une habitude créée au fil des ans de fréquentation des musées et des centres d’art, mais aussi des galeries. ST-ART est clairement inscrite dans le paysage culturel strasbourgeois : c’est une foire qui réunit des artistes parfois confidentiels mais reconnus dans leur territoire, et des professionnels qui réalisent un travail de fond qui, pour des raisons économiques et la taille de leurs équipes, n’ont pas toujours accès à d’autres foires. Visiter les grands rendez-vous internationaux tels que ceux proposés à Paris ou à Bâle n’est pas toujours possible, le public et les collectionneurs apprécient le rapport de proximité avec les artistes et les galeries que nous proposons. ST-ART, c’est ma conviction, est indispensable au marché pour ces raisons, notre projet depuis la reprise de la foire par GL Events en 2015 s’est construit à partir de ce constat, dans la diffusion d’artistes que l’on ne voit pas ailleurs.


Extrait de l'entretien de Tom Laurent avec Patricia Houg, publié dans le N°90 de la revue Art Absolument. Parution le 12 octobre 2019

Visuel : Vue de l'édition 2018
© Bartosch Salmanski



 Retour     |      Haut de page