Traverser la lumière. Bazaine, Bissière, Elvire Jan, Le Moal, Manessier et Singier.

Traverser la lumière. Bazaine, Bissière, Elvire Jan, Le Moal, Manessier et Singier. : Elvire Jan (1904-1996) Personnages. 1950, huile sur toile, 81 x 65 cm. Collection particulière. Photo : Zina Galai/Studio Curchod, Vevey (CH)    Traverser la lumière. Bazaine, Bissière, Elvire Jan, Le Moal, Manessier et Singier. : Alfred Manessier, Passion selon Saint-Marc, 1986. Huile sur toile. 230x200 cm. Musée des Beaux-Arts de Sion (Suisse). © ADAGP, Paris 2019   


L'exposition


L’histoire est connue, leur peinture moins. Après le musée Granet d’Aix-en-Provence, la Piscine de Roubaix donne à voir les œuvres de six peintres plébiscités après-guerre, et éclipsés depuis.

En 1962, Alfred Manessier est le dernier Français à recevoir le grand Prix de peinture à la Biennale de Venise : deux ans après, son ami Roger Bissière se voit voler la vedette par Robert Rauschenberg, Américain de 39 ans, clôturant la suprématie artistique européenne. En 2019 encore, Florian Rodari, conservateur de la Fondation Jean et Suzanne Planque, explique : « Pour montrer ces œuvres, c’est vers la Suisse qu’il faut se tourner, car en France, marché, critique et institutions les ont mal défendues. » De fait, c’est dans le fonds d’un collectionneur suisse qu’il a puisé la majeure partie des œuvres d’une exposition qui réunit celles de six peintres au cœur de ce qu’il est convenu d’appeler la Seconde École de Paris. Récusant le terme « abstrait », ceux-ci s’engagent à la fin des années 1940 dans une voie « non figurative » – Jean Bazaine l’expliquant par la volonté de « manifester, sans être esclave de la ligne, une émotion qui vient du monde ».

Extrait de l'article de Tom Laurent, publié dans le N°91 de la revue Art Absolument

Quand


19/10/2019 - 02/02/2020

Les artistes


 Retour     |      Haut de page