Charlie Chaplin, l’homme-orchestre.

Charlie Chaplin, l’homme-orchestre. : Pochette de disque de la bande originale du Cirque, United Artists Records, 1969 © Roy Export S.A.S    Charlie Chaplin, l’homme-orchestre. : Essai de costume pour le numéro de music-hall à la fin des Feux de la Rampe, vers 1951-1952 © Roy Export Co Ltd    Charlie Chaplin, l’homme-orchestre. : Chaplin avec Jackie Coogan pendant le tournage du Kid, vers 1920-1921 © Roy Export Co. Ltd   


L'exposition


Après les rythmes cadencés, entre fluidité et accélération, de ses Charlot, l’acteur-auteur-réalisateur, toujours rongé par l’angoisse, contribue à créer un extraordinaire art total, en composant lui-même ses musiques – créant au passage quelques tubes, comme This is my song ou Smile, repris par Nat King Cole, Petula Clark ou Eric Clapton – et en réglant les chorégraphies de ses longs-métrages. La célèbre danse des petits pains de The Gold Rush (« La Ruée vers l’or »), sorti en 1925 mais sonorisé en 1942, annonce le petit ballet humoristique qui accompagne « Titine » chantée de manière incompréhensible – mais où le public découvre pour la première fois la voix de Chaplin – dans Les Temps modernes (1935).

Extrait de l'article d'Emmanuel Daydé, publié dans le N°91 de la revue Art Absolument

Quand


11/10/2019 - 26/01/2020

Les artistes


Charlie Chaplin
 Retour     |      Haut de page