Yves Zurstrassen. Free

Yves Zurstrassen. Free : Vue de l'exposition, BOZAR, Bruxelles    Yves Zurstrassen. Free : Vue de l'exposition, BOZAR, Bruxelles    Yves Zurstrassen. Free : Vue de l'exposition, BOZAR, Bruxelles    Yves Zurstrassen. Free : Vue de l'exposition, BOZAR, Bruxelles   


L'exposition


Vous avez choisi d’intituler Free l’exposition que vous présentez en ce moment à Bruxelles. Compte tenu de ce que vous disiez par rapport au jazz, doit-on considérer que c’est un clin d’œil au free jazz plutôt qu’au concept de liberté ?
Il y a un peu des deux et c’est aussi un clin d’œil à Matisse et à son magnifique ouvrage de papiers découpés. Mais il y a autre chose : pour l’exposition à Bozar, j’ai souhaité réaliser un ensemble de grands tableaux jaunes que je savais trouver leur place dans la première salle. J’ai le sentiment avec cette série d’avoir gagné quelque chose d’une nouvelle liberté dans le travail…
Une forme de simplification, vous voulez dire ?
Quelque chose qui s’apparenterait à cette liberté de l’enfance et qui traduirait cette liberté mentale dont je parlais tout à l’heure. Dans tous les cas, une forme de liberté de peindre, de faire ce que je veux quand je le veux dans cet espace de liberté qu’est le tableau. J’ai une petite boussole à l’intérieur de moi, c’est elle qui me dirige. Au travail, j’ai besoin d’une certaine qualité de silence, de solitude et de recul parce qu’une fois que c’est en route, c’est parti, plus question de faire machine arrière. J’ai souvent l’impression quand je peins de faire des voyages absolument incroyables.

Extrait de l'interview d'Yves Zurstrassen avec Philippe Piguet, publiée dans le numéra 90 de la revue Art Absolument. Parution le 18 décembre 2019

Quand


26/09/2019 - 12/01/2020

Les artistes


 Retour     |      Haut de page