Léonard de Vinci.

Léonard de Vinci. : Léonard de Vinci, Vierge à l’Enfant, dite Madone Benois, vers 1480- 1482. Huile sur bois transposée sur toile. H. 49,5 ; L. 33 cm. Saint- Pétersbourg, musée de l’Ermitage, INV. GE 2773 © The State Hermitage Museum, St Petersburg.    Léonard de Vinci. : Léonard de Vinci, Étude de composition pour l’Adoration des Mages, vers 1480-1481. Pointe de plomb reprise à la plume et à l’encre brune. H. 28,4 ; L. 21,3 cm. Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, RF 1978 © RMN-Grand Palais (musée du L    Léonard de Vinci. : Léonard de Vinci, Portrait d’une dame de la cour de Milan, dit, à tort, La Belle Ferronnière, vers 1490-1497. Huile sur bois (noyer). H. 63,5 ; L. 44,5 cm. Paris, musée du Louvre, départementdesPeintures,INV.778 © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Mich    Léonard de Vinci. : Léonard de Vinci, Tête de jeune femme dite La Scapiliata (« l’Échevelée »), vers 1501-1510. Blanc de plomb avec pigment de fer et cinabre, sur une préparation de blanc de plomb (avec plomb et minium ?) contenant des pigments à base de cuivre (vert-de-gris   


L'exposition


Dix ans de travail mais à la fin, tout est là, quasiment – c’est-à-dire tous les tableaux, dessins, manuscrits, sculptures, objets d’art dont les deux commissaires et conservateurs au Louvre, Vincent Delieuvin et Louis Frank, ont sollicité les prêts auprès de prestigieuses institutions européennes, américaines ou russes : la Collection Windsor de la reine d’Angleterre, la Bibliothèque ambrosienne de Milan, le Met, la Fondation Bill Gates ou encore le musée de l’Ermitage. De fait, l’organisation d’une exposition d’une telle envergure s’imposait au Louvre, qui a hérité de multiples dessins et de cinq toiles maîtresses de Messer Leonardo grâce à François Ier.

Extrait de l'article de Pascale Lismonde, publié dans le numéro 91 de la revue Art Absolument. Parution le 12 décembre 2019

Quand


24/10/2019 - 24/02/2020

Les artistes


 Retour     |      Haut de page