Ouattara Watts. Résonances

Ouattara Watts. Résonances : Usual Suspects 2008 Technique mixte et collage sur toile 220 x 300 cm Photo Giorgio Benni Courtesy Magazzino, Rome    Ouattara Watts. Résonances : To Fela 2011 Technique mixte et collage sur toile 247 x 265 cm Courtesy Galerie Cécile Fakhoury   


L'exposition


Ivoirien de naissance, Ouattara Watts fut aussi Parisien, puis New-Yorkais depuis trente ans et l’invitation de Jean-Michel Basquiat à l’y rejoindre à l’époque. C’est à l’aune de ce cosmopolitisme qu’il faut comprendre son œuvre, déjouant les assignations à une culture ou à un territoire. Métissés, les motifs qu’il emploie se font migrateurs et y redessinent une cartographie où les cultures s’amalgament en un tout. Regard sur la peinture moderne européenne ou le cérémonial sénoufo, écoute de la rythmique free jazz de Sun Ra ou afro-beat de Fela Kuti : chez lui, la partition culturelle trouve son sens dans les possibilités de relation qu’elle instille. À travers vingt peintures et un ensemble de travaux sur papier, l’Espace Paul Rebeyrolle montre que Ouattara Watts, avec son refus d’abandonner figuration et engagement, rejoint les préoccupations du peintre qui donne son nom au lieu. Comme pour Rebeyrolle, la densité d’une peinture agrégeant sable, tissu ou bois exprime sa volonté de s’ancrer pleinement dans la matérialité du monde.

Emma Noyant

Quand


02/06/2019 - 17/11/2019

Les artistes


 Retour     |      Haut de page