Alain Kirili : Who’s Afraid of Verticality ?

Alain Kirili : Who’s Afraid of Verticality ? : Vue de l'exposition : Alain Kirili : Who’s Afraid of Verticality   


L'exposition


Dans un entretien pour un hors-série que nous consacrions à Alain Kirili, sculpteur franco-américain né en 1946 à Paris, Philippe Piguet écrivait : « Verticalité et incarnation sont les deux mots clés de toute l’œuvre d’Alain Kirili. » Symbolique de la transcendance et de la pulsion de vie, la verticalité chez Kirili se traduit par des sculptures abstraites, dont l’expressivité de la ligne leur confère dynamisme et vitalité. À la galerie Susan Inglett, la proposition de l’artiste s’articule autour de huit sculptures en fer forgé et en cuivre, dont l’apparence de « forêt verticale » fait allusion aux sept corps filiformes et à la tête de The Forest de Giacometti. Dialoguant avec ces propositions dont les enroulements irréguliers ont quelque chose de la mélodie, les compositions picturales rythmées de Shaun O’Dell y font écho à la passion de Kirili pour la musique, le jazz en particulier. Autres sources d’inspiration de Kirili, les cultures traditionnelles, indiennes judaïques ou africaines : ses sculptures fines et élancées rappellent notamment les bâtons de commandement, sceptres et cannes de prestige de l’art africain, autant qu’elles évoquent sa quête d’une pureté formelle.


Emma Noyant

Quand


12/09/2019 - 19/10/2019

Les artistes


Alain Kirili
 Retour     |      Haut de page