Pierre Soulages. Un musée imaginaire

Pierre Soulages. Un musée imaginaire : Releve de peinture murale de l'eglise de Tavant. Crypte ; Saul Photo (C) Ministere de la Culture -Mediatheque de l'architecture et du patrimoine    Pierre Soulages. Un musée imaginaire : Chapiteau catalan : histoire de Noe 4e quart du 12e siecle. Localisation : Paris, musee de Cluny - musee national du Moyen Age Photo (C) RMN-Grand Palais    Pierre Soulages. Un musée imaginaire : Fragments du decor peint du refectoire de l'abbaye de Charlieu Fin 12e siecle. Anonyme français Localisation : Paris, musee de Cluny - musee national du Moyen Âge Photo (C) RMN-Grand Palais (musée de Cluny - musee national du Moyen-Age) / Jean-Gilles Beri   


L'exposition


Avant d’être peintre, l’homme du « noir-lumière » s’adonne aux fouilles archéologiques, et avant sa découverte de l’art roman de Conques, ce sont ces « menhirs gravés » qui le touchent. Accessible en descendant dans une cour intérieure renaissante – où Christian Lapie a installé une figure noire proche de la stèle –, l’exposition Un musée imaginaire rappelle les élections du peintre. La préhistoire en premier lieu, mais les roches gravées bien plus que les peintures pariétales du Paléolithique, trop virtuoses à ses yeux – rejoignant sa préférence pour la frontalité creusée et gauche de la statue-menhir de La Verrière. Pour l’art roman, « Soulages trouve dans les fresques de Tavant ou Saint-Savin-sur-Gartempe une qualité d’espace non perspectif, une manière de simplifier », note Benoît Decron, qui a conçu l’exposition avec Aurélien Pierre.

Extrait de l'article de Tom Laurent, publié dans le N°89 de la revue Art Absolument.

Quand


14/06/2019 - 10/11/2019

Les artistes


Pierre Soulages
 Retour     |      Haut de page