Pour recevoir nos informations, inscrivez-vous

Actuellement chez votre
Marchand de journaux

Maillol


Artiste à la Une

Christian Lapie
Instruite par la puissance de forces tant naturelles que mémorables, ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Léonard De Vinci
C’est sans doute par l’addition de ses champs d’investigation que ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Bernard Frize
« Qu’est-ce que je peux faire avec un pinceau ? ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Albert Marquet
S’il participe activement aux salons avec ses camarades de peinture, ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Antony Donaldson
S’il ne fait pas partie de la promotion du Royal ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Michael Ziegler
Si certains dessins résultent de ses propres expériences et souvenirs ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Franz Hals
S’il commence par peindre un Banquet dans le parc (aujourd’hui ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Vilhelm Hammershøi
Cet enfermement en un Nord intérieur, Hammershøi l’emprunte à la ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Loïc Le Groumellec
"La question de la surface, c’est l’essentiel pour moi. Tout ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Jacqueline de Jong
"J’aime à dire que je travaille sur des faits divers. ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Monique Frydman
À partir des années 1980, Monique Frydman renonce à la ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Catherine Poncin
Membre pendant six ans de l’association Photolangage, créée par le ...

En savoir plus

Artiste à la Une

Zanele Muholi
« Tout ce que je veux voir, c’est la beauté, ...

En savoir plus

Exposition à la une

C'est Beyrouth
28/03/2019 - 28/07/2019
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Préhistoire, une énigme moderne
08/05/2019 - 16/11/2019
(Paris)

En savoir plus

Exposition à la une

Exposition à la une

Exposition à la une

Vidéo à la une

Philippe Cognée
Artiste : Philippe Cognée
Titre : Visite d'atelier
Réalisateur : Guillaume de ...

En savoir plus

Vidéo à la une

Najia Mehadji
Artiste : Najia Mehadji
Titre : La révélation du geste
Réalisateur ...

En savoir plus

Produit à la une

Offre Découverte 6 mois
Offre découverte : pour 6 mois d'abonnement, soit 3 numéros ...

En savoir plus

Produit à la une

Tel Aviv IC
De Philippe Cognée. 2013, linogravure originale sur vélin d’Arches 270 gr., ...

En savoir plus

Produit à la une

Volute
De Najia Mehadji. 2013, lithographie sur vélin d'Arches 270 gr. Dimension : ...

En savoir plus

Produit à la une

Sans titre
De Ayman Baalbaki. 2017,lithographie sur papier BFK Rives 270 gr ...

En savoir plus

Produit à la une

Franta - Au plus près / Close up
Franta - Au plus près / Close up Éditions Art Absolument ...

En savoir plus

Produit à la une

Christian Lapie / Le Souffle du temps
Christian Lapie / Le Souffle du temps Éditions Art Absolument ...

En savoir plus

Actualités à la une

Espace Art Absolument
Depuis son ouverture en septembre 2017 dans le 13e arrondissement ...

En savoir plus

Biennale de Melle 2015. Jardiniers terrestres, Jardiniers célestes

Biennale de Melle 2015. Jardiniers terrestres, Jardiniers célestes : Vue de l'exposition de Gilles Clément, Biennale de Melle, 2015.    Biennale de Melle 2015. Jardiniers terrestres, Jardiniers célestes : Yuriko Takagi. The Birth of Gravity. 1995-2010, photographie tirage argentique, format variable (entre 49 et 62 et 68 × 72 cm).    Biennale de Melle 2015. Jardiniers terrestres, Jardiniers célestes : Anil Vangad. Le Pêcheur. 2015, charbon et acrylique sur toile, 66 x 95 cm. © photo Frédéric Jean    Biennale de Melle 2015. Jardiniers terrestres, Jardiniers célestes : Florian de la Salle Pourquoi serions-nous ensemble ? création Biennale de Melle 2015, 1000 tenons en noyer, plaque acier galvanisé 1.5 x 1.5m photo Dominique Robin   

04/07/2015 - 27/09/2015
Site de l'exposition
Hôtel de Ménoc/Hôtel de ville/Eglise Saint-Savinienet autres lieux à Melle et Musée Bernard d’Agesci, Niort

79500 Melle


Localisez

Pour sa VIIe édition, la Biennale internationale d’art contemporain de Melle met l’accent sur une éthique et une esthétique de la corrélation, de la coopération et de l’interdépendance. Mêlant 25 artistes d’horizons divers, cultivant pourtant tous le vivant et replaçant l’homme au cœur du mouvement vital, Dominique Truco, commissaire de l’exposition, entend appeler à un jardin planétaire. Cette manifestation, impulsée en 2003, répond sans aucun doute à l'une des aspirations de notre temps: la volonté d'expérimenter collectivement un monde autre, plus solidaire, à travers des actes, des œuvres et des modes d'appréhension de l'art alternatifs.

Parmi les participants de l'édition 2015, tous chacun à leur manière porter leur questionnement sur notre rapport au monde, à notre rôle dans celui-ci et à notre part d’action face à cet espace-temps qui nous entoure. L’un deux, Florian De La Salle, jeune artiste d’une trentaine d’années, questionne son univers, sa relation avec ce qui l’entoure et notamment les hommes. Pourquoi serions-nous ensemble ? et Cosmos, deux œuvres de l’artiste dont la première est en bois et la seconde composée d’aimants, vont toutes les deux jouer sur la notion d’interdépendance, ce sentiment humain qui nous lie tous les uns aux autres tel les protons et les neutrons qui composent un atome, ne formant plus qu’un. Rendant les choses sensibles et fragiles – par un éventuel écroulement de la sculpture – son œuvre entre en corrélation avec d’autres. Ainsi, Sei de Yuriko Takagi, œuvre composée d'une série de plusieurs photographies exhibant délicatement l’intimité d’une graine, son ouverture sensible, naturellement cachée de tous. S’immisçant ainsi au cœur de la plante, elle y pose son regard et confère au végétal la part organique qui lui est propre, mais aussi abstraite, par la vision rapprochée qu'elle en donne. Jouant de cette nature intime, elle réalise The Birth of Gravity où de jeunes femmes nues s’allongent dans un paysage, épousant le panorama naturel qui les entoure. Le corps entre ainsi en osmose avec l’espace, arrêtant le temps, imposant une contemplation artistique au regardeur. Cette interpénétration de l'humain et du non humain est le fer lance du travail de Gilles Clément, dont la carte blanche, initiée en 2013, invite à mieux connaitre notre environnement pour en être l'acteur. Toujours la vie invente, espace conçu par ce «jardinier planétaire» fait coïncider connaissance et action. La Biennale s'offre donc en un parcours à travers Melle et ses environs, en forme d'instant suspendu, de réinvestissement d'une nature que l’on fait s’exprimer, interagir, etc. Espérons que cette belle initiative se fasse la pépinière d'autres évènements et qu'elle subsiste en dehors d'un état de parenthèses.

Manon Raoul